Stratégies de développement territorial

Le modèle territorial que nous proposons se compose de trois éléments clefs : innovation sociale, approche participative et économie circulaire, qui sont les éléments qui contribuent à façonner le futur de nos sociétés et économies pour les années à venir.

L’ Economie Circulaire est un paradigme novateur et révolutionnaire qui se substitue peu à peu au modèle de production et de consommation linéaire qui a caractérisé les procédés hérités de la Révolution Industrielle. Le paradigme linéaire est de toute évidence non-soutenable dans un monde aux ressources limitées. À l’inverse, l’“économie circulaire”, conçue par essence sur la base de la reconstitution, consacre le développement durable.

L’ Innovation Sociale se réfère quant à elle au développement de nouvelles idées d’activités dites innovantes et répondant à des besoins sociaux. Elles tiennent pour objectif d’améliorer la vie des individus, des communautés et en définitive de notre planète. L’“innovation sociale”, en tant que présente dans chaque étape de l’“économie circulaire”, fait ainsi figure d’amorce au bouleversement vers de nouveaux modèles d’activités mieux adaptées à une manière plus soutenable de créer de la valeur ajoutée.

Ces deux concepts – l’économie circulaire et l’innovation sociale- partagent en leur sein un élément fondamental : la participation des citoyens, qui collaborent activement dans ces mouvements et qui de ce fait co-créent les projets, initiatives, et poursuivant une approche mettant en scène plusieurs acteurs.

Notre mission consiste dans l’identification de ces nouveaux modèles d’activités émergents, tant à court terme (en faisant figure de substitut de transition) que sur le long terme, pour enfin les transmettre vers d’autres secteurs. À notre échelle, nous étudions les différentes initiatives et pratiques permettant d’assister à la fois les entrepreneurs sociaux et les décideurs politiques dans la conception de politiques sociales innovantes et plus efficaces. Nous sommes intéressés par la compréhension du fonctionnement de cette approche participative, des possibilités existantes pour œuvrer à l’enrichissement de ce processus et améliorer la société civile et l’administration publique.